LE livre à offrir (absolument!) à chaque pré-adolescente, adolescente et à toutes les femmes qui l’ont manqué

Symptothermie livre adolescente

Au mois d’octobre dernier, ma fille aînée, fraîchement 10 ans, m’annonce que « ça coule dans sa culotte », au point qu’elles sont « toutes mouillées » et que ça la gêne. « C’est normal, Maman ?! »

Tel Arturo Brachetti, j’enfile ma blouse blanche d’experte qui cherche à dresser le tableau clinique de ma jeune patiente. Diagnostic : « Tout va bien ! C’est probablement des pertes blanches, c’est tout à fait normal. Prends une culotte de rechange demain dans ton cartable si vraiment cela te dérange. »

Affaire résolue. Résolue, VRAIMENT ? Des pertes blanches, c’est quoi au fait ? A 10 ans ? Au point de mouiller intégralement une culotte ?

Moi qui me targuais de ma culture sur les questions d’intimité féminine, un doute m’assaille et finalement, je ne suis plus si certaine de ma conclusion hypothético-déductive.

Sans transition, connaissez-vous le Tsundoku, ou mot japonais qui traduit l’art d’acheter un livre qu’on ne lira jamais ?

J’ai une tendance lourde (le mot pathologie n’est pas adapté) à acheter très régulièrement des ouvrages que je n’ai, à mon regret, pas le temps de lire. Aussi, au moment où le doute m’assaille (voir plus haut), je me souviens avoir acquis le 4 août 2018 (oui, je note toujours au crayon les dates d’achat et de fin de lecture) un livre qui me paraît tout indiqué pour en apprendre plus sur le sujet. Il s’intitule « Que se passe-t-il dans mon corps ? Tout savoir sur le cycle menstruel, les règles et la fertilité » du docteur Elisabeth Raith-Paula et s’adresse en priorité aux filles de 10 à 14 ans.

Consultation du sommaire : ouf, les pages 50 et 51 traitent précisément de ces « pertes blanches ». Et qu’apprends-je ? Que ces pertes ne sont pas autre chose que de la glaire cervicale, la même que j’observe moi-même tous les mois dans le cadre de la symptothermie.

Ma fille va donc très bien, son corps se met en route progressivement vers la puberté. Comment ai-je pu passer à côté de cela ? La lecture de ce livre devient dès lors pour moi une priorité.

Et je ne le regrette pas : c’est une PEPITE en or de celle qu’on ne peut pas garder pour soi, le livre indispensable à faire lire à la moitié de l’humanité. En tout cas à notre petite échelle, a minima à toutes les pré- et adolescentes de notre entourage et à toutes les femmes adultes qui l’ont manqué (moi et vous aussi, probablement).

En quoi ce livre est-il exceptionnel et mérite-t-il une lecture ?

Parce que rien qu’en tant qu’adultes, égoïstement, on y apprend vraiment des choses qu’on aurait aimé savoir bien avant.

Par exemple, saviez-vous que :

la femme ne peut pas tomber enceinte pendant ses règles. Mais elle peut confondre des « vraies » règles avec des saignements qui y ressemblent beaucoup sans en être.

la 2ème ovulation est un mythe. Il peut exceptionnellement s’en produire une mais uniquement quelques heures après la première.

l’ovule non fécondé n’est pas éliminé pendant les saignements des règles mais il disparaît sur les lieux même où il est arrivé, dans la trompe.

nos ovules ont le même âge que nous ; ils ont 12 ans quand nous avons 12 ans, 50 ans quand nous avons 50 ans. La ménopause n’est pas du à un manque d’ovules (400 000 au départ) mais au fait que les restants sont fatigués.

– le col de l’utérus comprend des cryptes cervicales, c’est-à-dire une centaine de glandes qui sont de véritables « centres de remise en forme et de santé » pour les spermatozoïdes où ils peuvent séjourner jusqu’à 5 jours !

– pendant les quelques jours autour de l’ovulation, le col de l’utérus s’ouvre tout de même de 5 à 7,5 mm, largement perceptible au toucher !

– non seulement le sang des règles n’est pas sale, mais il est d’une richesse absolue : vitamines, protéines, glucides, cuivre, magnésium, calcium, potassium, d’autres sels minéraux et des anticorps ! Pensez à en faire profiter vos plantes si vous utilisez une cup !

A qui s’adresse-t-il ?

A la pré-adolescente avant l’avènement de ses premières règles, à l’adolescente qui a eu ses règles, à l’adolescente/jeune adulte à qui la problématique de contraception se pose, à la femme adulte, à la maman (tante et autre femme de confiance) qui a envie d’accompagner au mieux une jeune fille dans la découverte de sa féminité et enfin aux profs de biologie humaine et de SVT.

Pour ces derniers, l’illustration du cycle menstruel où les principaux éléments et les diverses étapes sont présentés comme des « acteurs » est un pur bijou. Quand on sait la complexité du sujet avec les rétroactions hormonales à expliquer…tout y est de façon simple et ludique. Bravo à l’auteure ! (Ce bijou se trouve pages 44 et 45 😊)

A quel âge faut-il le lire ?

Je trouve la première partie (les 50 premières pages) parlant du cycle menstruel avec ou sans fécondation parfaitement adaptée, dans le ton et le vocabulaire employés, à la pré-adolescente avant l’avènement des premières règles ; on l’aide à « décrypter le langage secret de son corps », rien de moins !

Sont abordés ensuite le sujet des règles (pages 50 à 70), des réponses très pratiques à la question centrale « serviettes ou tampons ? » et comment tenir un journal de cycle, une excellente idée ! Ces thèmes sont parfaits pour l’adolescente qui a eu ses règles.

Le livre initie ensuite à la symptothermie et donc à l’observation de soi (pages 70 à 108).  On y parle dès lors du col de l’utérus et les rapports sexuels sont mentionnés pour ensuite aborder la question contraceptive. Il me semble donc que ces sujets peuvent être lus par une adolescente plus âgée ou une jeune adulte dont la préoccupation de la contraception devient importante.

Les mamans et les jeunes femmes à la recherche active d’un mode de contraception apprécieront d’entendre parler de la fonction protectrice des hormones naturelles et des risques engendrés par la pilule tels que thromboses, infarctus, AVC, cancer du sein sans minimiser les effets secondaires recherchés par la prise de la pilule : règles douloureuses, régularité du cycle par exemple (de la page 109 à la fin).

Enfin, les femmes adultes, mamans ou non, en apprendront plus sur elles tout au long du livre.

Je ne sais pas si cette progression est voulue, mais il me semble que cela en fait un véritable livre d’accompagnement. Le livre ne se lira pas donc pas en entier immédiatement, sauf si vous êtes une femme adulte, mais selon l’âge, de plus en plus loin.

J’adore le message véhiculé page 27 qui explique que chaque enfant est un véritable Champion, issu du meilleur des spermatozoïdes parmi des millions et du meilleur des ovules, parmi la vingtaine qui se prépare à chaque cycle. Une belle façon de gagner en estime de soi 😊

Les mots sont simples, le ton très bienveillant, le papier glacé, la mise en page colorée, la police de caractère agréable à la lecture et les témoignages vivants. Les informations sont nombreuses, les choses sont dites.

Une PEPITE.

Maintenant que j’en ai fini avec sa lecture, je vais proposer à ma fille la première partie et en ferai un retour prochainement.

Dites moi : avez-vous envie de le lire? Si cela est déjà fait, qu’en avez-vous pensé? Et n’hésitez pas à faire suivre si vous pensez que cela peut être utile à une femme de votre entourage!

Leave a Reply